Quel appareil auditif est le plus discret ?

Dès que vous ressentez une baisse de l’audition, il vaut mieux consulter rapidement un spécialiste en ORL. Il est le mieux placé pour vous recommander un appareil auditif adapté à vos besoins. Le port d’une prothèse présente d’ailleurs des avantages indéniables pour les personnes malentendantes. Comment faire le bon choix ?

L’intra-auriculaire : le plus discret 

La discrétion et le confort sont, actuellement, des paramètres majeurs lors de l’achat d’une prothèse auditive. Pour satisfaire la clientèle, les fabricants ne cessent d’innover en misant sur des dispositifs miniatures et assurant une correction auditive optimale. L’intra-auriculaire est un appareil invisible puisqu’il se loge directement dans le conduit auditif. C’est, donc, le choix idéal si l’apparence est un critère important. Ceux de la famille IIC sont les plus discrets. Mais vous pouvez, également, vous tourner vers les catégories CIC, ITC ou IT. Le seul bémol est que les appareils intra-auriculaires sont fragiles et requièrent un entretien spécifique. En plus de cela, la manipulation est assez complexe et lors du port, il peut arriver que vous ayez la sensation d’oreille bouchée. Il faut, aussi, noter que ce modèle ne convient pas aux personnes à niveau de surdité élevé ou ayant un canal auditif étroit.

Quelles sont les autres options ?

Si vous êtes à la recherche d’une aide auditive discrète, le modèle contour BTE en version micro (mini BTE) offre, aussi, un bon compromis. Il peut d’ailleurs convenir aux personnes actives ou atteintes d’une perte auditive élevée. Les modèles les plus récents peuvent même passer inaperçus grâce à leurs boitiers très fins. Pourtant, cela n’impacte en aucun cas sur la qualité des sons. Le contour d’oreille RIC par exemple peut être plus discret que l’intra-auriculaire. Il est facile à utiliser et assure une bonne autonomie et un grand confort d’usage. L’avantage, c’est qu’il est adapté aussi bien aux enfants qu’aux adultes et garantit une performance optimale. Certains équipements sont même dotés de la fonctionnalité Bluetooth permettant de prendre des appels et de régler le volume du téléphone.

Quels sont les critères à revoir pour faire le bon choix ?

La robustesse est l’un des éléments qu’il faudrait vérifier au moment de l’achat d’un appareil auditif. Les contours d’oreille sont fiables et résistants. Ils assurent d’ailleurs une meilleure longévité par rapport aux audioprothèses intra-auriculaires. L’autonomie ne doit pas non plus être négligée. Il vaut mieux choisir un appareil capable de vous tenir jusqu’à 21 jours. Les modèles rechargeables ont, aussi, le vent en poupe. Ils sont faciles à recharger et disposent en moyenne d’une autonomie de 2 jours. Enfin, si vous travaillez dans un environnement bruyant, il est conseillé d’opter pour une prothèse capable de s’adapter à tous les environnements sonores et de supprimer les bruits de fond.

Les aides auditives sont-elles remboursées par les mutuelles ?
Quel type de prothèse auditive existe-il ?