Comment devenir audioprothésiste ?

Publié le : 27 août 20214 mins de lecture

Étant un technicien professionnel de santé, l’audioprothésiste conçoit des prothèses auditives pour les personnes qui ont des problèmes de déficiences auditives. Grâce à ces équipements, les patients malentendants ou sourds peuvent retrouver une vie normale. Pour exercer ce métier, il faudra obtenir un diplôme d’Etat.   

Comment devenir un audioprothésiste ?

Tous les ans, le ministère limite le nombre de places pour entrer en 1 ère année d’études préparatoires pour obtenir un DE d’audioprothésiste qui se prépare en 3 ans. Plusieurs établissements publics proposent une formation pour l’obtention de ce diplôme d’Etat. L’inscription se fait par examen de dossier et en passant un entretien. L’entrée peut aussi se faire par un examen d’aptitude. Le programme se base sur les sciences physiques, les mathématiques, les pathologies de l’audition, l’audiométrie, la surdité et l’épidémiologie. L’étudiant devrait faire un stage dans un cabinet privé ou dans un hôpital. C’est déjà compris dans la scolarité. Même après l’obtention du DE, il est possible de compléter sa formation par un master biologie santé spécialisé en neuroprothèses sensorielles et motrices ou par un master en biologie santé.

Y-a-t-il une évolution de carrière dans ce métier ?

Ouvrir un cabinet et travailler pour son propre compte est l’évolution la plus habituelle dans ce métier. Pour ce faire, il suffit de réunir les fonds nécessaires (20 000 à 30 000 €) pour pouvoir acheter les équipements, pour payer les différentes charges et pour préparer les locaux. Si vous avez les moyens, vous avez la possibilité d’ouvrir et de gérer plusieurs centres. S’associer avec d’autres professionnels de santé pourrait aussi être une excellente solution. La plupart des audioprothésistes opèrent dans les cabinets spécialisés, dans les instituts de rééducation et chez les fabricants d’appareils auditifs. 

Pourquoi consulter un audioprothésiste ?

L’audioprothésiste a comme principal rôle de permettre aux personnes qui n’entendent pas correctement de vivre comme des gens normaux malgré leur déficience auditive. Réalisée uniquement sur ordonnance, la prothèse s’agit d’un appareil servant à corriger les problèmes auditifs. Avant de proposer cet appareil, le professionnel de santé procède à quelques examens à l’aide d’un audiogramme afin de déterminer le degré de surdité et de définir les corrections à faire. Il aide le patient à choisir l’appareil en testant plusieurs types de corrections pour trouver celui qui s’adapte le mieux à son mode de vie, à son activité professionnelle et à l’esthétique recherché. Lors de l’auscultation, l’audioprothésiste prend l’empreinte de l’oreille du patient et moule l’embout qui s’y trouve. Lorsque la prothèse est réalisée, on doit le rectifier avec précision pour qu’il soit bien adapté à la personne qui va la porter. 

Transcription de la parole : comment choisir le bon logiciel ?
La perte auditive peut-elle être congénitale ?

Plan du site